Historique du Club (2000)

Dimanche le 5 décembre 1999 ; une grande journée pour le COA : la remise en liberté de « Ahuntsic » avec l’UQROP. Ce jour a débuté avec une sortie au Boisé Papineau et s’est poursuivi au Parc-nature de l’Île-de-la-Visitation par une conférence de L’ Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie. Chantal Croteau, notre animatrice, nous a raconté son étonnante rencontre avec un Harfang des neiges, lors d’une randonnée en ski de fond.

Chantal nous a montré un diaporama qui nous a fait suivre toutes les étapes que les oiseaux de proie blessés doivent franchir avant d’être mis en liberté et qui nous a fait découvrir la plupart des rapaces que nous retrouvons au Québec. Par la suite, à l’aide d’explications, elle nous a fait une démonstration, entre un oiseau diurne et un nocturne. Quand elle a fait bouger la plume de l’oiseau diurne, un sifflement s’est fait entendre et lorsqu’elle a bougé la plume de l’oiseau de nuit, ce fut le silence total : une expérience à la fois surprenante et convaincante. Elle a terminé cette première partie en nous montrant plusieurs parties anatomiques (ailes, pattes, ossements) d’oiseaux de proie, que nous pouvions toucher et manipuler.

oiseauAhuntsic_grand-duc_2000

Nous avons poursuivi cette journée avec la mise en liberté d’un Grand-duc d’Amérique, nommé Ahuntsic par notre club d’ornithologie. Naturellement, la mise en liberté a eu lieu à l’extérieur. Les gens se sont placés en demi-cercle, Chantal au centre avec la boîte qui contient l’oiseau. Bien sûr avant d’ouvrir la boîte, Chantal nous a donné l’historique de Ahuntsic. Elle a enfin ouvert la boîte : l’oiseau en est sorti un peu ébranlé, puisqu’il était à l’intérieur depuis plusieurs heures. Il a regardé quelques instants autour de lui et s’est envolé hors de notre vue, direction Nord-Ouest. Ce fut un moment très court mais rempli de joie et d’émotion.

De retour au chalet, la conférence s’est poursuivie avec la présentation des oiseaux de proie, ambassadeurs de L’UQROP. Chantal nous a présenté une Crécerelle d’Amérique mâle, en nous expliquant son histoire et la raison pour laquelle il ne peut être remis en liberté. Le deuxième ambassadeur fut une grande surprise, car pour la première fois, l’oiseau était présenté à une conférence : un magnifique Harfang des neiges juvénile qu’on a pu admirer à notre guise. Cet oiseau possède une histoire familiale assez spéciale, puisque les géniteurs de ce Harfang des neiges sont frère et sœur. Il ne peut donc être remis en liberté, car il pourrait éventuellement y avoir des problèmes génétiques pour ses oisillons. Ce fut une journée très intéressante et Chantal Croteau a su nous faire apprécier et connaître davantage l’UQROP et les oiseaux de proie du Québec.
(par Lise Beaudoin)

Publicités