De RQO: Virus de l’influenza aviaire

Le virus de l’influenza aviaire (VIA) est présent à l’état naturel et persiste dans les populations mondiales d’oiseaux sauvages. Des VIA faiblement pathogènes circulent naturellement parmi les populations d’oiseaux sauvages, en particulier chez les oiseaux aquatiques et les limicoles du monde entier. On pense que ces espèces sont d’importants réservoirs du VIA et des vecteurs entre les régions. Le VIA qui circule actuellement en Europe et en Amérique du Nord est considéré comme hautement pathogène (VIAHP) et s’établit de plus en plus dans les populations d’oiseaux sauvages, ce qui est sans précédent. Bien qu’elle présente un risque pour les oiseaux, la transmission d’oiseau à homme de cette souche de virus est rare, des cas sporadiques ayant été signalés chez des humains qui travaillent ou vivent en étroite collaboration avec des volailles ou des oiseaux aquatiques en captivité. Des cas de mortalité inhabituels ont été signalés, allant d’oiseaux isolés à des cas de mortalité à grande échelle, dont un qui a touché des centaines de bécasseaux maubèches aux Pays-Bas. C’est pourquoi nous demandons aux volontaires participant aux inventaires de limicoles de porter une attention supplémentaire aux oiseaux morts ou aux individus présentant des symptômes neurologiques, tels que tremblements, inclinaison de la tête, léthargie, perte de coordination, incapacité à voler ou à marcher correctement, ou difficulté à se tenir debout.

Si vous observez des limicoles présentant des symptômes du VIA, ou des carcasses d’oiseaux morts, vous pouvez les signaler à:

– Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs au 1-877-346-6763
– Coopérative canadienne pour la santé de la faune au 1-800-567-2033 ou par le biais de leur outil de rapport en ligne.

Pour plus d’information: http://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/chasse-oiseaux-migrateurs-gibier/influenza-aviaire-oiseaux-sauvages.html